La verveine du Velay

C’est en 1859 qu’un herboriste de génie, Joseph Rumillet Charretier, apothicaire de métier, découvre au Puy la formule de la Verveine du Velay, en combinant dans son officine les sucs de plus de trente-deux plantes, à l’aide d’un petit alambic de cuivre rouge.
35276715aebaa22d0b0e020d3b1ce679
27 ans après avoir créé cette Verveine du Velay, nous sommes en 1886, J. Rumillet Charretier qui était à la fois industriel de la région et député, prend pour directeur Victor PAGÈS (un parent éloigné) et continue de travailler dans la société jusqu’en 1891.
Victor est donc le premier de la dynastie PAGÈS à s’investir dans la Verveine du Velay et à contribuer à son expansion. Naturellement il va donner son nom de famille à la liqueur quidevient «Verveine du Velay PAGÈS»

Ce contenu a été publié dans Les produits et spécialités de la Haute-Loire, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


5 × = vingt